PDF
Vue aérienne

Zones d’Activités Economiques : recensement inédit du foncier économique par la CCI de Montpellier

Urbanisme commercial - 18/06/2015

Quantifier et qualifier le nombre de Zones d’Activités Economiques (ZAE) sur les territoires est une opération délicate, compte tenu des problèmes de définition qui les concernent (type d’activités et type d’opérateurs privés, publics : ZAE communales, intercommunales, départementales, régionales, …).

Le travail de recensement lancé par la CCI de Montpellier, en partenariat avec la DDTM 34 et le Conseil Départemental de l’Hérault, dans le cadre d’un chantier sous pilotage de la CCI de Région Languedoc-Roussillon, vise à répondre à 2 grands objectifs :

  • Un objectif de planification et de connaissance des ZAE du territoire : pour qualifier et quantifier l’activité d’une zone, pour mesurer les réserves foncières, voire pour densifier les zones existantes ou requalifier le foncier…
  • Un objectif de développement économique et de marketing territorial : mesurer l’attractivité du territoire, accompagner l’implantation d’entreprises, repérer les projets d’extension ou de création de zones, bref caractériser l’offre foncière à l’attention des investisseurs…

L’ensemble des autres indicateurs permettent d’avoir des informations sur l’accès aux réseaux (eau, électricité…), l’accessibilité des ZAE et les distances aux infrastructures
de transports (gares, routes, autoroutes, aéroports…), l’aménagement des ZAE (trottoirs, végétalisation, stationnement, éclairage…), les gestionnaires des ZAE, les associations de ZAE… 

La constitution de cette base de données qui se poursuit a aussi pour but d’alimenter la réflexion sur la requalification des zones d’activités économiques afin de donner un éclairage tant aux collectivités qu’aux acteurs privés, de plus en plus nombreux à être concernés par cet enjeu ainsi que celui de l’insertion des activités économiques dans la ville de demain.

Zoom sur la RN 113 de "l’Atelier des territoires" porté par la DREAL Languedoc-Roussillon et les DDTM du Gard et de l’Hérault pour "construire une vision partagée pour le territoire entre Montpellier et Nîmes"

La RN 113 est une véritable colonne vertébrale entre Nîmes et Montpellier et accueille sur ses abords environ 40 % des ZAE des territoires qu’elle traverse soit environ 1 140 ha ainsi que 1 850 ha de projets de nouvelles ZAE ou d’extensions de ZAE existantes. 

Un des enjeux consiste donc à réinvestir les ZAE existantes et prévenir l’apparition de friches. Cela nécessite de s’appuyer sur une meilleure connaissance des ZAE d’où le travail de la CCI de Montpellier sur son territoire qui vise à termes à mieux connaitre et comprendre les ZAE pour apporter des éléments nécessaires aux diverses collectivités dans le cadre de leurs requalifications.

LKSpatialist

Le numérique peut également bouleverser très rapidement le travail et la connaissance sur le foncier notamment à vocation économique. En effet, Lahouari Kaddouri, Maître de conférences en géographie à l’université d’Avignon, s’apprête à commercialiser l’application LINA® qui, au-delà de ses finalités pour les professionnels de l’immobilier, pourra permettre de travailler les potentialités des ZAE à la parcelle sur un périmètre donné.

Une convention est signée entre LKSpatialist et la CCI de Montpellier pour offrir ce nouveau service aux entreprises. En savoir plus.

www.spatialist.fr

Chiffres clés

- 153 ZAE représentant près de 3 300 ha de surface totale
- Une trentaine de projets de ZAE nouvelles ou d’extensions de ZAE existantes
- Plus de 6 000 entreprises implantées en ZAE