PDF
Workshop Newspace à Montpellier avec la Fondation Van Allen et Optitec

Workshop Newspace à Montpellier avec la Fondation Van Allen et Optitec

Innovation - 10/10/2016

La Fondation Van Allen de l’Université de Montpellier et le Pôle de compétitivité Optitec, organisaient un workshop dédié à l’optique et à l’émergence d’une nouvelle conquête spatiale aux coûts réduits, aux délais de fabrication plus courts mais avec une même fiabilité : le Newspace (micro et nanosatellites).

L’innovation technologique que permettent les nanosatellites intéresse de plus en plus d’acteurs. Beaucoup d’initiatives existent déjà en Europe, portées par de petites sociétés ou des grands groupes, qui créent des technologies et des solutions innovantes.

Ces entreprises n’appartiennent pas toujours au secteur spatial, mais le développement des nanosatellites leur offre la possibilité de développer de nouvelles applications pour la vie quotidienne des usagers.

D’où l’intérêt de ce workshop avec une soixantaine d’entreprises, laboratoires et organismes de formation qui étaient présents. Parmi eux : des leaders du secteur comme l’ESA (Agence Spatiale Européenne), Airbus Defence and Space, Thales Alenia Space, 3D Plus, Intespace, Safran… mais aussi des laboratoires de recherche, des organismes de formation tels que l’Université de Montpellier, l’ISAE-Supaero ou encore le tout nouveau Centre Spatial Universitaire de Grenoble.

Tous étaient venus pour échanger autour du Newspace et découvrir le programme de nanosatellites du 1er Centre Spatial Universitaire français, à Montpellier.

Leader d’une dynamique nationale autour des nanosatellites universitaires, celui-ci espère pouvoir développer de nouvelles collaborations. Seul en France à ce jour à avoir envoyé un nanosatellite dans l’espace, le Centre Spatial Universitaire de Montpellier est en attente d’une date de lancement, par le lanceur Falcon 9 de Space X, de ROBUSTA1B, début 2017. Il s’agira du second nanosatellite français dans l’espace.