PDF
Prenez le taxi… pour rejoindre votre avion !

Prenez le taxi pour rejoindre votre avion !

Transport - 23/11/2016

Un voyage en avion commence bien avant le décollage. Dans sa stratégie de services aux passagers, et toujours avec l’ambition de faciliter leur voyage, l’Aéroport Montpellier Méditerranée vient de s’associer à l’initiative de la Fédération Départementale des Taxis de l’Hérault. Pour répondre à des clients toujours plus connectés qui souhaitent réserver un véhicule avec leur smartphone, elle propose l’application Mon Appli Taxi

"Les voyageurs veulent aller toujours plus vite pour localiser et réserver un taxi. Cette application est l’avenir de la profession" estime Serge Viguier, Président de la Fédération. 

Le fonctionnement du service est particulièrement simple. Une fois l’application téléchargée (via l’App Store ou Google Play) sur son smart-phone, le client peut réserver un taxi géo-localisé à proximité, en quelques clics. Un SMS lui confirme la réservation, avec les coordonnées du chauffeur. 

"Ce service s’adapte particulièrement aux voyageurs qui prennent l’avion" ajoute Serge Viguier. "Ils peuvent réserver un taxi pour un départ matinal le lendemain, et suivre l’arrivée du véhicule pour éviter le stress du retard ; ou tout simplement commander un taxi à leur atterrissage à Montpellier pour passer de l’avion à la voiture en quelques minutes".

Dans ce cas, la priorité est donnée aux 37 taxis autorisés à effectuer des courses au départ de l’Aéroport Montpellier Méditerranée. Si tous sont occupés, l’application permet d’en commander un autre, afin de réduire au minimum le temps d’attente du voyageur. 

Le paiement s’effectue directement auprès du taxi en fin de course, en liquide ou par carte bancaire, et le client peut même noter le chauffeur.

Pionnière au niveau national, la Fédération de l’Hérault a rapidement convaincu ses adhérents de jouer le jeu. Sur les 450 taxis du département, 321 ont rejoint "Mon Appli Taxi" à ce jour, en particulier ceux situés dans l’Agglomération de Montpellier.

Nul doute que les autres devraient suivre dans les prochains mois face au succès rencontré. 2700 clients (entreprises et particuliers) ont en effet déjà téléchargé l’application et plus de 20 000 courses ont été réservées par ce biais depuis le mois de janvier.

Mieux, "Mon Appli Taxi" a inspiré le développement d’une plateforme nationale baptisée tout simplement "Le Taxi", qui agrège différentes applications. Initié par l’État dans le cadre de la loi Thévenoud, ce nouvel outil permet la mise en relation des taxis avec leurs clients partout en France via leur smartphone.

C’est à Montpellier qu’il a officiellement été lancé, le 22 mars 2016. Depuis, le déploiement (Paris, Marseille, Lyon prochainement…) se fait progressivement, soit déjà près de 10 000 taxis accessibles.

"Nous nous sommes greffés à cette plateforme pour permettre à nos clients d’accéder plus facilement à tous les taxis du territoire, à travers une application unique" complète Serge Viguier.

Face à des VTC de plus en plus agressifs commercialement et à l’engouement qu’ils suscitent, la prochaine étape -  prévue pour 2017 -  sera la possibilité pour le client de payer directement sa course via l’application, à travers notamment le projet de mise en place de tarifs forfaitaires, par exemple pour rejoindre le centre de Montpellier, les stations balnéaires de la côte méditerranéenne, ou des villes plus éloignées comme Sète.

Pour l’heure, il faut compter 20 € pour rejoindre l'entrée ville (place de l'Europe à Antigone) depuis l’Aéroport de Montpellier, une trentaine d’euros pour aller jusqu’à l'entrée de La Grande-Motte. La mise en place de ces tarifs forfaitaires, au-delà de faciliter le paiement, aurait aussi pour vertu de rassurer les clients et de les inciter à utiliser plus souvent les taxis…