PDF
Image de présentation
Médiation du crédit aux entreprises

Médiation du crédit aux entreprises : qu'est-ce que c'est être Tiers de confiance ?

La CCI Hérault - 12/10/2015

Si vous avez besoin d'aide, vous pouvez faire appel à un Tiers de confiance de la Médiation !

Les Tiers de confiance sont désignés dans chaque département au sein des réseaux consulaires et socio-professionnels qui font partie des réseaux partenaires de la Médiation du crédit. Leur mission est d'accompagner gratuitement les entreprises dans les démarches de Médiation. 

Pour les créateurs et repreneurs d'entreprise, il existe des Tiers de confiance spécialisés qui proviennent des réseaux d'accompagnement des entreprises. Le Tiers de confiance sélectionné vous contactera dans les 48 heures suivant votre appel afin de convenir d'un rendez-vous. Tout comme le Médiateur du crédit, les Tiers de confiance sont soumis à de strictes règles de confidentialité.

Françoise SACO - Tiers de confiance à la CCI de Montpellier

Pour moi, être Tiers de confiance, c’est être à l’écoute du dirigeant d’entreprise qui rencontre des difficultés avec sa banque. Je détermine avec lui l’origine de ses difficultés (incident ponctuel, problème structurel ou conjoncturel…) et leur degré de gravité afin qu’il en prenne conscience.

Je l’oriente, si besoin, vers la Médiation du crédit et je l’aide à compléter son dossier en ligne. 

Si elle me semble mieux adaptée à sa situation, je l’assiste sur une autre démarche et je réfléchis avec lui aux solutions possibles et aux actions à mettre en place pour sortir de cette situation de façon durable.

C’est important pour moi de me déplacer et de rencontrer si possible le dirigeant dans son environnement professionnel. C’est une démarche que le chef d’entreprise apprécie et qui permet aussi de mieux comprendre le fonctionnement et l’environnement de l’entreprise.

Les cas les plus fréquents sur lesquels j’interviens sont la dénonciation de lignes de découvert ou l’incapacité à faire face aux échéances des emprunts. Dans la plupart des cas, des solutions ont pu être mises en place grâce à la Médiation du crédit : par exemple, un plan d’amortissement du découvert ou une suspension temporaire des échéances…

Je constate qu’il s’agit souvent d’un problème de communication entre le chef d’entreprise et son banquier, et de disponibilité aussi. Le langage, les contraintes et le « temps » du chef d’entreprise ne sont pas ceux du banquier et cela peut créer des situations qui deviennent rapidement explosives. On se retrouve avec la caricature du « méchant » banquier  et du chef d’entreprise « de mauvaise foi » !

La Médiation du crédit peut permettre de renouer le dialogue, de rétablir la confiance et de trouver des solutions même dans les cas où la rupture semble définitive.

Mon conseil aux entreprises : maintenez un dialogue constructif en étant force de propositions « réalistes » et confirmez vos échanges par mail. Prenez un avis externe si la situation se dégrade. Cela vous permettra de prendre du recul par rapport à votre situation .