PDF
gaspillage_alimentaire_so_phenix_mobileco

Les commerçants du centre-ville de Montpellier unis pour lutter contre le gaspillage alimentaire !

Commerce - 23/08/2016

2 entreprises sociales, MOBILECO et SO PHENIX, ont réalisé au 2ème trimestre 2016, une étude sur le gaspillage alimentaire auprès de 100 commerces du centre-ville de Montpellier aisni qu'une collecte expérimentale. Les résultats sont encourageants pour poursuivre durablement l’expérience.

Ce projet expérimental, soutenu par l’ADEME Languedoc-Roussillon, avait pour objectif de définir la faisabilité d’une collecte des surplus et invendus des commerces pour livraison à des associations. 100 commerçants du centre-ville de Montpellier ont participé à cette étude et 6 commerces se sont portés volontaires pour une collecte expérimentale en avril 2016.

Pendant près de deux semaines, chaque jour, les surplus et invendus de ces 6 commerces ont été collectés par MOBILECO et livrés à des associations Montpelliéraines. 

Au total, l’équivalent de 290 repas ont été distribués à :

  • l’association Le Refuge de Montpellier qui accueille des jeunes rejetés par leur famille à cause de leur homosexualité / transidentité,
  • l’A.E.R.S, Association d’Entraide et de Réinsertion Sociale, qui s’adresse à un public stigmatisé par la maladie ou un passé carcéral.

150 kg de pain sec ont également été donnés au Pain de l’Espoir afin de le valoriser via l’alimentation animale.

Le bilan de cette collecte est très positif puisque l’ensemble des commerces et associations a montré un grand intérêt pour poursuivre une telle démarche. 

L’étude a également permis de rendre compte des quantités d’invendus jetés tous les jours en centre-ville et de la nécessité de trouver des solutions pour les revaloriser.
 
Résultats de la collecte expérimentale auprès de 6 commerçants pendant 11 jours en avril 2016 : 

  • Total des dons émis par les commerces : 448 kg
  • Total des produits redistribués : 212 kg
  • Total du pain récupéré par le Pain de l’Espoir : 236 kg de pain frais soit 150 kg de pain sec.
  • L’équivalent de 290 repas distribués.

"C’est une super initiative. Ça fait depuis 15 ans que je travaille en boulangerie et que je me demande quand est-ce que quelqu’un fera enfin quelque chose pour réduire le gaspillage." Une employée d’une boulangerie

"C’est un plus de pouvoir proposer du pain frais à notre public. Les produits sont vraiment de très bonne qualité ! " Responsable de l’accueil de jour du Refuge