PDF
Le bâtiment du futur, l’avenir du bâtiment

Le bâtiment du futur, l’avenir du bâtiment

Innovation - 19/06/2015

Et si une bonne part du futur de notre secteur du bâtiment dépendait du bâtiment du futur, autrement dit le bâtiment intelligent ? Focus sur l'un des six domaines d’activité cible identifiés dans l'étude sur l’émergence d’une nouvelle économie productive.

Souhaitée par le Président André Deljarry et pilotée par le Vice-Président Patrick Ceccotti, l’analyse fine des politiques publiques et des dynamiques entrepreneuriales permet d’envisager l’émergence d’une nouvelle économie productive. Pour notre territoire, ce serait des milliers d’emplois supplémentaires.

Les six domaines d’activité cible identifiés par la CCI de Montpellier : numérique, design, bâtiment du futur, bien-vieillir à domicile, nautisme, viti-vinicole/oenotourisme.

Le bâtiment du futur, l’avenir du bâtiment

Le bâtiment du futur se veut en effet une façon innovante de concevoir et rénover le bâtiment. L’objectif étant qu’il soit adapté aux nouveaux usages : connectivité, production et autoconsommation de l’énergie renouvelable, ouverture sur la cité… Pour Stéphanie Andrieu, chef de file de ce groupe de travail thématique à la CCI de Montpellier, l’enjeu s’apparente à "une véritable révolution".

Bien qu’ayant subi de plein fouet les conséquences de la crise, le marché du bâtiment a été influencé ces dernières années par le Grenelle de l’Environnement (2007 et 2012) qui a apporté un cadre règlementaire et normatif élevé afin notamment de passer un cap en terme de performance énergétique des bâtiments et les politiques actuelles poursuivent cette dynamique.

L’étude consulaire note que "le secteur de la construction en région est un secteur à faible spécialisation, évoluant dans un contexte de forte concurrence". Les entreprises de la construction pourraient ainsi passer d’une filière de la construction traditionnelle à une filière de spécialisation.

Au regard des actions structurantes d’ores et déjà menées sur notre territoire (clusters, fédérations…) le groupe de travail a défini un projet opérationnel atypique à forte valeur ajoutée. Il s’agit de définir une approche nouvelle et innovante en coût global d’un bâtiment éco-conçu en climat méditerranéen par la définition d’un compte de résultat spécifique. Des aides sont possibles, notamment avec l’Agence de Développement et de Maîtrise de l’Energie.

Stéphanie Andrieu – Directrice Générale d’Urbasolar - Membre élue à la CCI de MontpellierStéphanie Andrieu – Urbasolar
Société spécialisée dans la conception et la réalisation de projets de centrales photovoltaïques en France et à l’International.

Comment aller vers une filière de spécialisation dynamique et innovante ?

Notre étude préconise une nouvelle façon de concevoir et de rénover, adaptée aux nouveaux usages : en incluant la connectivité et l’intégration dans la cité, la performance énergétique et l’impact environnemental. 

Ce qui est positif c’est la mise en place d’un nouveau modèle économique où le bâtiment n’est plus un simple centre de "coûts". Il devient un investissement productif permettant une réduction des consommations et la création de revenus. Dès lors les banquiers doivent tenir compte de l’économie globale du projet, qui va au-delà du simple coût de construction et de rénovation, pour créer de nouvelles solutions de financement. Cette conception est une opportunité formidable à saisir !

Existe-t-il des aides ?

Nous pouvons bénéficier de soutiens européens pour structurer cette filière, faire collaborer l’ensemble des intervenants techniques, financiers, usagers et assureurs. Il faut également former les professionnels en exercice. C’est indéniablement une véritablement évolution des cultures et des usages. Les collectivités doivent absolument être exemplaires en définissant des cahiers des charges ambitieux et en choisissant les entreprises "mieux disantes" se positionnant sur des solutions globales et des collaborations innovantes.

Les enjeux

- Positionner davantage la commande publique comme donneur d’ordre du développement du bâtiment du futur
- Faire collaborer les acteurs de la conception (architectes, promoteurs, constructeurs, artisans, BE…) avec les filières technologiques appliquées au bâtiment
- Intégrer l’usager au coeur de la conception du bâtiment du futur
- Prendre en compte les acteurs du financement dans le développement du bâtiment du futur

17% du PIB : le marché du bâtiment est crucial pour l’économie française puisqu'il représente 17% du PIB national.

6 milliards : en région, le potentiel du marché de la construction et de la rénovation est évalué à près de 6 milliards d’euros.