PDF
L’art s’invite à l’Aéroport Montpellier Méditerranée

L’art s’invite à l’Aéroport Montpellier Méditerranée

Initiatives - 02/10/2015

L’aérogare s’orne désormais de fresques monumentales. L’aéroport Montpellier Méditerranée souhaite ainsi faire vivre aux passagers une expérience artistique unique dans un lieu peu ordinaire…

Découvrir de nouveaux univers, partager des émotions, s’ouvrir sur le monde… Les points communs entre l’art et le voyage sont multiples. C’est donc en toute logique que la peinture a fait son entrée à l’Aéroport de Montpellier.

Trois fresques monumentales sur le thème du voyage et du transport aérien ornent les murs de l’aérogare. Deux des treize élèves de la classe de Stéphanie Legrou, professeur de l’école d’art et d’audiovisuel Studio M de Montpellier, ont finalement été sélectionnés par l’aéroport et leurs fresques ont été réalisées dans le courant de l’été 2015.

Marie Butin (Arlésienne de 22 ans) a réalisé une gigantesque fresque qui évoque les destinations proposées au départ de Montpellier, située en zone d’embarquement à l’étage.

"C’était la première fois que je peignais sur un mur. Au-delà du travail sur un échafaudage, la difficulté était de préserver les proportions. Pour cela, nous avons projeté l’image de l’oeuvre sur le mur, grâce à un rétroprojecteur". Emballée par l’expérience, elle se dit prête à recommencer.

Pour observer le travail de Yannis Kachouri, il faut rejoindre les salles d’embarquement du rez-de-chaussée. Ce jeune Montpelliérain de 23 ans a su mettre à profit ses passions pour la culture hip-hop et pour l’art du graffiti au service des deux oeuvres qu’il a réalisées ; deux fresques en noir et blanc qui s’inspirent des Comics, ces BD américaines ayant fait leur apparition au milieu du 19ème siècle.

"Je suis ravi du résultat. Au-delà d’un moyen d’expression, c’est aussi l’occasion de prouver à mon entourage mes compétences" ajoute le jeune homme.

Nul doute que ces fresques vont booster la carrière des deux jeunes artistes, qui vont pouvoir ajouter ces ouvrages à leurs books. Car chaque année, ce sont 1,4 million de passagers qui transitent par l’aéroport; cinq fois plus qu’au musée Fabre de Montpellier. D’ailleurs, un partenariat avec le musée phare de Montpellier est en préparation…