PDF
Aéroport Montpellier Méditerranée

L’Aéroport Montpellier Méditerranée met le cap sur 2020

Transport - 09/10/2015

Parkings rénovés, services et conforts améliorés… pour accueillir 2 millions de passagers par an à l’horizon 2020, l’aéroport ne cesse d’investir. Avec un seul objectif : rendre plus agréable votre voyage !

Le 17 novembre 2015 est à marquer d’une pierre blanche ! Ce jour là, l’Aéroport Montpellier Méditerranée inaugurera officiellement ses nouveaux parkings. Après la reconfiguration de l’aérogare, avec notamment la refonte totale du parcours des passagers en 2013, c’est la fin d'un an de travaux visant à améliorer le confort des voyageurs et à accompagner l’augmentation du trafic. Car Emmanuel Brehmer, le Président du Directoire de l’aéroport, a fixé à ses équipes un objectif ambitieux : accueillir 2 millions de passagers par an à l’horizon 2020 contre 1,4 million en 2014. De quoi favoriser le développement économique et touristique de tout le Languedoc.

Pour les passagers réguliers, ces nouveaux parkings ne sont déjà plus une surprise. Depuis le 30 septembre 2015, et après neuf mois de travaux, la totalité des parcs de stationnement est à nouveau accessible. Les changements sont nombreux, pour plus de confort et de sécurité. Les sols, parfois déformés par les arbres, ont été entièrement refaits. Surtout, des ombrières ont été installées au dessus de 1 800 places. Plan parking Aéroport Montpellier

Au-delà de leur fonction première qui est de protéger les véhicules du soleil et au-delà de leur esthétisme soigné, elles sont photovoltaïques et permettent de produire de l’électricité. A la veille de la conférence sur le climat Cop 21, ces installations inédites font de Montpellier-Méditerranée l’un des aéroports les plus engagés en matière de développement durable et d’éco-responsabilité.

Aux passagers désormais de faire le bon choix : les parkings "Proxi" P2 et P3 sont dédiés aux stationnements courts ne dépassant pas les 48 heures, le parc "Confort" P4 est parfait pour ceux qui partent entre 3 et 6 jours ; enfin, pour les vacanciers qui souhaitent stationner leurs véhicules plus d’une semaine, les parcs "Eco" P6 et P8 proposent des tarifs adaptés. A noter également un parking dédié aux personnes à mobilité réduite.

Une fois dans l’aérogare, les passagers sont également bichonnés. Dans un monde désormais hyper-connecté et pour répondre à des voyageurs de plus en plus exigeants en termes de confort et de mobilité, l’aéroport propose le wifi gratuit et illimité depuis le mois de mai 2015.

De l’enregistrement jusqu’à l’embarquement en passant par la salle de livraison des bagages, il est désormais possible de surfer sur les réseaux sociaux ou de consulter ses mails, grâce au réseau WIFI-by-MPL-AIRPORT développé en collaboration avec la société Atlanteam.

Avantage de cette solution : elle est particulièrement simple et rapide. Pas besoin de télécharger un logiciel ou d’obtenir un mot de passe, il suffit de remplir un court formulaire pour se connecter. Voilà qui devrait aider les passagers à patienter en toute sérénité avant d’embarquer dans leur avion ou en attendant la livraison de leurs bagages.

Ceux souhaitant bénéficier d’un débit plus important peuvent opter pour une offre payante. Ce réseau wifi vient compléter la stratégie digitale mise en place par l’aéroport depuis 2012, avec pour point d’orgue le site internet www.montpellier.aeroport.fr et le site http://mobile.montpellier.aeroport.fr pour smart-phones et tablettes.

Ces innovations technologiques ne se font pas au détriment de la magie du voyage, bien au contraire… Parce que l’avion est également synonyme de rêve, les responsables de l’Aéroport Montpellier Méditerranée ont décidé de faire entrer l’art…. dans l’aérogare. Idéal pour s’évader avant de décoller !

Depuis quelques semaines, trois fresques monumentales ornent ses murs. Impossible de les manquer : l’une est située dans le hall départ, les deux autres en salle d’embarquement. Pour ce projet hors norme, l’aéroport a fait appel à deux étudiants de Studio M, une école d’art et d’audiovisuel installée à Montpellier. Sous la houlette de leur professeur Stéphanie Legrou, ils ont pu donner libre cours à leurs talents. Non sans difficulté car la plus grande des trois fresques (celle installée dans le hall départ) mesure 8 mètres de long !

En noir et blanc, avec des touches de rose et bleu qui rappellent les couleurs de l’aéroport, elle évoque les destinations proposées au départ de la région, comme Londres ou Rome.

"C’était la première fois que je peignais sur un mur. Au-delà du travail sur un échafaudage, la difficulté était de préserver les proportions" explique Marie Butin, la jeune Arlésienne de 22 ans qui a conçu l’œuvre.  

Pour sa part, Yannis Kachouri a réalisé les deux fresques qui décorent la salle d’embarquement. Ce Montpelliérain de 23 ans a mis à profit ses passions pour la culture hip-hop et le graffiti  et s’est inspiré des Comics (ces BD américaines mettant en scène des super-héros).

"C’était l’occasion de donner un sens concret à un hobby. J’aime beaucoup l’univers de la BD ; tout le monde le comprend, le message est facile à faire passer" explique le jeune homme.

Nul doute que ces fresques vont booster la carrière des deux artistes en herbe, qui viennent d’obtenir brillamment leur diplôme et sont désormais prêts à entrer dans la vie active…