PDF
La reprise d'un magasin de musique sans fausses notes

La reprise d'un magasin de musique sans fausses notes

Témoignage - 23/12/2021

Depuis le 1er janvier 2019, Christian PELIZZARI a repris le magasin Azema Musique, situé dans l'Hérault, en faisant rythmer la passion de la musique et la réussite commerciale. Il a été accompagné dans son projet par la CCI Hérault.

La reprise d’entreprise est parfois l’histoire d’une rencontre et souvent l’expression d’une passion. C’est le cas du magasin Azema Musique, situé à Castelnau-le-Lez, dans l'Hérault, repris par Christian PELIZZARI en janvier 2019. Responsable commercial chez Mercedes, et par ailleurs musicien confirmé, Christian PELIZZARI avait pour clients les propriétaires d’Azema Musique, magasin qu’il fréquentait pour y acheter ses instruments.

Quand les propriétaires ont voulu vendre leur affaire, ils ont glissé l’idée de prendre la suite à l’oreille de Christian, en qui ils avaient confiance. Leur passion commune de la musique les accordait.

Son activité professionnelle de responsable commercial qui animait une équipe de vendeurs l’a conforté de prendre, à 45 ans, le virage de l’entrepreunariat.

"J’ai appliqué dans la gestion du magasin de musique, la même recette que celle qui avait réussi dans la concession : tous les clients du magasin doivent vivre une expérience de qualité et chaque client doit être accueilli avec écoute et soin, explique le dirigeant qui illustre son propos, cela passe par un café, un verre d’eau et beaucoup de conseils adaptés à la clientèle mais aussi, pour cela, par des réunions d’équipe matin et soir".


Ouvrir les bonnes portes

La reprise qui devait se faire en tandem avec un associé s’est finalement réalisée en solo, mais sans que le repreneur ne soit laissé seul pour autant… Les cédants ont expliqué à Christian PELIZZARI les ficelles de leur commerce pendant les six mois de la période de tuilage. Un temps précieux pour assurer une passation optimale, mesurer la faisabilité du projet en sollicitant, notamment, l’avis d’un ami avocat d’affaires du repreneur et pour approcher les banques qui ont cru en son projet.

Cependant, ne comptant plus sur son associé et malgré l’investissement de ses biens personnels (maison comprise), il lui manquait quelques dizaines de milliers d’euros pour financer le projet. Les anciens propriétaires lui ont alors conseillé de se rapprocher de Sylvie FARDIN -s.fardin@herault.cci.fr, conseillère Transmission à la CCI Hérault. L'experte qui a joué un rôle de "facilitatrice" pour reprendre son expression, lui a ouvert les portes des financeurs pour décrocher une aide financière sous la forme d’un prêt d’honneur via le réseau Initiative Montpellier Pic Saint-Loup.

"La CCI m'a permis de rencontrer les bonnes personnes pour obtenir des aides et ces aides m'ont aidé à reprendre cette activité avec plus d'aisance en créant au passage deux emplois supplémentaires", résume Christian PELIZZARI.

 

Un univers dédié à la musique

Au 1er janvier 2019, il accueillait ses premiers clients dans cet espace de 700 m² dédié à la musique. Depuis, le repreneur n’a pas ménagé sa peine pour transformer la mise en scène du magasin : remplacement de l’éclairage au néon par des spots et des dalles lumineuses en LED dans tout le magasin, création d’un auditorium pour essayer les guitares acoustiques, d’un espace dédié au ukulélé, réagencement de tous les corners de vente de guitares par marque et univers, ainsi que toute la partie piano numérique.

Et, fierté du dirigeant, la signature d’un accord avec le célèbre fabricant américain de guitares Fender pour créer le seul shopping shop en Europe de la marque, une surface de vente de 80 m² customisée qui attire les fans. Résultat, avec une fréquentation de 200 à 300 clients par jour, le chiffre d’affaires progresse de façon continue de 5% à 10 % par an. La présence de l’enseigne sur les réseaux sociaux gérés par le fils du dirigeant a aussi contribué à la notoriété d’Azema Musique.

 

Plus qu'un simple commerce, Azema Musique est un espace entièrement tourné vers la musique.

Un atelier permet au luthier de s'occuper sur place de l'entretien et de la réparation des instruments. Le magasin est aussi un lieu d’apprentissage de la musique avec des professeurs qui viennent y donner des cours.

Christian PELIZZARI a aussi d’autres projets en tête : poursuivre la création d’espaces uniques dédiés aux marques, agrandir la partie réservée au piano classique, et pourquoi pas, ouvrir un nouveau magasin. Preuve que ce projet de reprise était bien orchestré…

 

Azema Musique en quelques chiffres-clés :

  • 1968, création
  • 2019, reprise
  • 700 m² de surface de vente
  • 7 salariés à temps plein
  • 1 000 guitares en stock
  • 2 500 instruments de musique vendus chaque année
  • 4 professeurs de musique au sein de l'école de musique

source : CCI France