PDF
AG CCI Montpellier

La CCI de Montpellier à un tournant de son histoire

La CCI Hérault - 23/09/2015

Depuis plusieurs mois et même, depuis 2013, la CCI de Montpellier subit les baisses drastiques de sa ressource, imposées par l’Etat. Le Président André Deljarry, les Membres Elus, les Membres Associés et les Conseillers Techniques de la CCI ont alerté les pouvoirs publics, à plusieurs reprises, dans une démarche concertée avec la CCI Languedoc-Roussillon et CCI France. 

Ce mardi 22 septembre, l’Assemblée Générale de la CCI de Montpellier a dû se positionner sur une réorganisation de ses services qui sera soumise au vote de la CCI Languedoc-Roussillon aujourd’hui, mercredi 23 septembre 2015.

En effet, la CCI de Montpellier doit faire face à une baisse de près de 2 millions d’euros de son budget sur 3 ans entre 2014 et 2016. S’ajoute à cela la ponction de près de 4 millions d’euros sur son fonds de roulement en 2015.

Des dispositifs avaient été enclenchés en prévision de ces baisses de ressources : baisse des budgets alloués aux actions, non remplacement des départs à la retraire, recours aux dispositifs de départ volontaire pour les salariés mis en place au niveau national par CCI France.

Cela n’a pas été suffisant pour atteindre l’équilibre budgétaire et il n’y a pas d’autre choix, aujourd’hui, que de réaliser des arbitrages difficiles et de supprimer des lignes budgétaires.

Tout va être mis en œuvre pour éviter des "licenciements secs" et au final sur 32 postes supprimés depuis 2014, nous espérons, par de possibles reclassements limiter les licenciements à 8 ou 9 postes.

La CCI de Montpellier est à un tournant de son histoire.

Le Président André Deljarry, les Membres Elus, les Membres Associés et les Conseillers Techniques de la CCI de M%ontpellier souhaitent vivement la création d’une CCI Départementale pour enrayer la baisse des ressources et se projeter dans un avenir commun.