PDF
Tourisme mois par mois

Bilan de la saison touristique sur le territoire de la CCI de Montpellier

Veille économique - 15/10/2015

L'activité touristique sur la moitié Est de l'Hérault, de mai à septembre 2015, a fait le "ping-pong" entre le littoral et le secteur urbain.

Le démarrage de la saison au mois de mai a été encourageant avec une hausse marquée de l’activité pour 47% des professionnels. Les longs weekends qui ont permis au minimum 14 jours de repos et la météo clémente ont été propices à l’activité notamment sur le littoral où 58% des professionnels ont observé une hausse d’activité. L’hébergement et le secteur du commerce et des services ont été les principaux secteurs d’activité bénéficiaires de cette progression d’activité.

Le mois de juin a confirmé le bon début de saison de mai et a permis d’observer une bonne dynamique du secteur urbain grâce notamment au tourisme d’affaire, à la clientèle étrangère, à une météo favorable et aux événements culturels (Festival Montpellier Danse, …). En effet, 49% des professionnels du secteur urbain ont perçu une hausse d’activité en juin alors que les professionnels du littoral enregistraient au même moment plutôt une stabilisation de leur activité et ceux de l’arrière-pays une baisse. Et malgré le sentiment global d’un maintien de la clientèle française il est important de noter le bon score de la clientèle étrangère dans le secteur urbain notamment nord-américaine, canadienne, anglaise et russe.

Les indicateurs d’activité ont été très partagés au mois de juillet, avec cependant un littoral qui a été privilégié à l’arrière-pays en raison des fortes chaleurs. Mais les touristes bien que présents avaient des budgets contraints. En effet globalement, 46% des professionnels du littoral ont observé une hausse d’activité. Toutefois on observe pour ce mois de juillet une baisse de chiffre d’affaires pour 43% des hébergeurs qui ont pointé la forte concurrence des locations de particuliers à particuliers.

On note dans le même temps une situation mitigé dans la restauration. L’activité du mois de juillet apparait donc de plus en plus difficile à appréhender avec un ticket moyen orienté la baisse. Toutefois la clientèle locale fidèle a joué un rôle d’amortisseur et au regard des réservations pour la fin de saison, l’optimisme reste de mise.

Le mois d’août a permis d’observer une augmentation de la fréquentation mais pas des dépenses et un secteur urbain qui sort à nouveau son épingle du jeu. Le moi d’août, a en effet été plus positif que celui de juillet avec 75% des professionnels qui ont observé une hausse ou une stabilité de leur activité.

Ce bon niveau de fréquentation s’explique notamment grâce à la clientèle française mais celle-ci a fait très attention à l’addition. Et c’est le secteur urbain qui a le plus bénéficié de ce regain d’activité alors que l’arrière-pays a poursuivi sa saison difficile avec 46% des professionnels qui ont observé une baisse. Avec seulement 6% des professionnels qui ont un mauvais niveau de réservation le fin de saison s’annonce bien à l’instar du début de saison. Prochaine enquête les 1er et 2 octobre.

Rappel de la situation au niveau national :

Nous allons en 2015 vers un nouveau record mondial pour le tourisme en France : la barre des 85 millions de touristes étrangers devrait être franchie.

Les professionnels se déclarent en majorité satisfaits ou très satisfaits de cette saison : +9% pour l'hôtellerie de plein air sur juillet-août, entre +6% et +10% pour les parcs d'attractions, +10% sur les croisières... et +25% pour la clientèle d'Airbnb sur le seul premier semestre.

Mais la réussite de la saison touristique 2015 est due avant tout à la clientèle française. Sous l'effet de la crise économique, de la météo favorable et de la crainte des attentats, les Français se sont nettement repliés sur l'Hexagone pour leurs vacances. Le pourcentage des Français partis en vacances et qui ont choisi de rester en France est ainsi passé de 75% en 2014 à 80% en 2015.

Mais si les touristes sont là, ils semblent avoir fait attention à leur pouvoir d'achat, n'hésitant pas à négocier les prix ; ils étaient à la recherche de bons plans, d'animations gratuites, de prix bas, mais aussi d'un bon rapport qualité prix, notamment dans la restauration.